De nouveaux avis sur Kimiko aux Enfers

Couverture de Kimiko aux EnfersJe vous invite à découvrir ces avis de lecture pour Kimiko aux Enfers!


Jessica du blogue Explorigine a écrit:

En tant que jeune fille en pleine adolescence, Kimiko peut être exubérante et capricieuse, mais elle tend à rapidement changer pour nous apporter cette touche d’humour avec son caractère bien développée. Prométhée, quant à lui, reste fidèle à son rôle de protecteur de l’humanité et ce, tout au long des pages et ce, malgré les épreuves qui lui sont imposés.

Je ne veux pas entrer plus en détail afin de ne pas vous gâcher les surprises, mais on découvre la Grèce antique sous toute ses coutures et avec une grande fidélité; les dieux et leurs rôles respectifs, les lieux importants, les créatures mythologiques, etc. Et c’est selon moi, la plus grande force de cet ouvrage, la précision et la justesse de l’histoire antique d’autrefois, telle que la percevait les Grecs. Mais, il y a aussi cette petite parcelle de créativité que se permet l’auteur et qui nous rend l’histoire des plus crédible et drôle, car oui, le mélange d’antiquité et de modernité nous apporte de drôle de scène, comme par exemple, le moment où Prométhée essaie de payer son passage à Charon avec une carte de crédit!


Le blogue Folies Livresques a écrit:

Kimiko aux enfers est un roman de mythologie grecque que j’ai dégusté et savouré pendant plusieurs jours. Thierry Gagnon réussi à nous transporter dans son univers d’une façon originale et sans détour. On ne d’ennuis pas du tout avec ce roman en main.

On y retrouve Kimiko, Prométhée et Hermès qui sont descendus aux enfers. Dans cet endroit sombre et peu invitant, les personnages nous permettent de vouloir quand même les suivre puisqu’on s’attache réellement à eux. Kimiko est une jeune fille avec une magnifique répartie et qui n’a pas peur de grand-chose… même d’Hermès à qui elle réserve ses répliques cinglantes qui réussisse à nous faire rire malgré la situation et l’endroit où les personnages se trouvent.

L’histoire est des plus intéressante, surtout avec la plume recherchée de l’auteur. On ne retrouve aucune longueur dans cette lecture et on est continuellement sur le qui-vive avec tout le suspense qu’il y a autour des personnages. Les révélations et la finale sont simplement amenées à la perfection et donne le goût de lire la suite de cette belle série. Une excellente histoire qui saura plaire aux amoureux de la mythologie grecque à coup sûr !


Le blogue L’attrape mots a écrit:

J’ai beaucoup apprécié le style d’écriture de Thierry Gagnon à la fois fluide, recherché et un brin poétique. Prométhée, Hermès, Charon,… c’est autant de personnages que j’ai adoré redécouvrir sous la plume de l’auteur! En lisant Kimiko aux Enfers, j’en ai appris énormément sur la mythologie grecque – et c’est toujours aussi passionnant! Surtout que l’on sent que l’auteur maîtrise à la perfection son sujet! Les descriptions sont détaillées et précises si bien qu’on a l’impression d’être, nous aussi, tombé en Enfer!
Kimiko aux Enfers est un livre (trop) court que l’on peut lire très facilement et rapidement. J’ai d’ailleurs lu ce roman d’une traite – impossible de m’arrêter!

Le blogue Au-delà des pages a écrit:

 Kimiko aux Enfers nous présente un élément intéressant, à savoir le fossé existant entre les générations ainsi que l’évolution des religions. Kimiko, l’héroïne est une jeune fille ne prenant pas goût aux anciennes cultures. Son comportement durant la visite est assez éloquent à ce sujet puisqu’elle a les yeux rivés sur son téléphone, les écouteurs vissés dans ses oreilles, et ponctue le récit du guide par ses interventions insolentes. De plus, elle ne semble pas connaître les bases de la mythologie grecque puisque les noms de Prométhée et Hermès lui sont parfaitement inconnus.

Son attitude est à mettre en parallèle avec celle du dieu messager. En effet, Hermès, lors de son arrivée, s’attend à être reçu avec tous les honneurs qu’il se doit, sa déception étant donc importante, d’autant plus que les lieux de cultes sont à présent en ruine. Son exil l’a écarté de tout le progrès effectué par les humains – le flash de l’appareil photographique lui fait croire à une attaque de foudre –, tout comme des changements d’adoration – le monothéisme étant plus largement répandu –, ce qui rend son existence même totalement obsolète, n’étant plus qu’un mythe vivant.

Prométhée est en quelque sorte le pont liant ces deux mondes qui autrefois ne faisait qu’un, chose ironique puisqu’ils se sont éloignés suite à ses actions. Le Titan devient conteur, enseignant son savoir des mythes à Kimiko, un peu à la manière de l’auteur finalement. Toutefois, il ne laisse pas Hermès en reste puisqu’il démontre l’avancée des êtres humains, notamment lors du marchandage de la traversée du Styx. N’ayant pas la précieuse obole, Prométhée explique que l’argent n’est plus une affaire de pièces d’or, mais de papier et de promesses.

Tout ce thème est à rapprocher du rapport entre évolution et déchéance. Du point de vue du dieu messager, le monde actuel est en perdition et l’on peut accepter sa pensée si l’on regarde l’aspect culturel. Qu’une telle partie du patrimoine soit en ruine et subissant des dégradations, tout comme le désintérêt croissant des jeunes générations est extrêmement regrettable. Cependant, le modèle de pensée antique n’est pas exempt de défaut, on peut notamment le constater dans les termes avec lesquels s’adresse Hermès à Kimiko, la traitant de barbare et d’impie. De même, l’évolution technologique est un avantage considérable, mais l’utilisation de certains savoirs est condamnable, un exemple parlant étant la bombe atomique.


Merci à toutes ces blogueuses pour avoir partagé leurs avis de lecture sur Kimiko aux Enfers! Désolé d’avoir pris tant de temps à leur rendre hommage ici.

Kimiko aux Enfers est disponible en format numérique et papier sur le site de NUM Éditeur.

As-tu lu « La bête » et « Varulf »? (Spécial BD bêtes sanguinaires!)

Lors de ma dernière razzia BD à la bibliothèque, j’ai choisi par hasard deux titres traitant du même thème : la traque aux bêtes sanguinaires. Ici s’arrêtent toutefois les similitudes…

Dans La bête, le quatrième volume de la série Le Marquis d’Anaon, on retrouve un récit plutôt linéaire, mais superbement illustré par Matthieu Bonhomme, d’une troupe de Dragons du roi à la traque d’une bête meurtrière et mystérieuse.

Leur chasse les mènera jusqu’au sommet enneigé d’une montagne où se tiendra la confrontation ultime. Par sa simplicité, sa quête teintée de paranormal, ses décors montagneux et sa créature gardée en hors champ jusqu’à la confrontation finale, cette histoire m’a rappelé Tintin au Tibet – si le Yéti/Migou avait été assoiffé de sang ! 😉

Varulf, offre une histoire beaucoup plus inusitée, mais avec un dessin orienté jeunesse. Un village scandinave féodal subit des attaques animales nocturnes où plusieurs villageois perdent la vie.

Un groupe de jeunes — plusieurs rendus orphelins par ces attaques — partent à la chasse des animaux. Très rapidement, ils viennent à découvrir combien la situation est plus grave et mystérieuse qu’ils croyaient, et comment ils sont peut-être impliqués malgré eux dans cette affaire. Un indice : Varulf est un mot scandinave qui s’apparente au concept de loup-garou… Un premier volume dont je lirai volontiers la suite !

Fiches techniques

La bête

Scénario de Fabien Vehlmann
Dessin de Matthieu Bonhomme 
Genre : Aventure historique
Éditeur: Dargaud
Date de parution : 03 Juillet 2008
Public : Ados-Adultes
52 pages

Varulf

Scénario de Gwen de Bonneval
Dessin d’Hugo Piette
Genre : Fantastique / Merveilleux, Historique

Éditeur: Gallimard Bande Dessinée
Collection : Bayou
Date de parution : 10 janvier 2013
96 pages

As-tu lu « La Trilogie de Mars » ? (Mars la rouge, Mars la verte, Mars la Bleue + Les Martiens)

Cette aventure épique de la conquête de Mars et du système solaire est aussi une vision utopique positive d’une rare profondeur.

Dans cette chronique, je vous explique pourquoi la « La Trilogie de Mars »  est une de mes séries favorites de tous les temps.

LIENS

À PROPOS DE THIERRY

Billets d’Amour, par Romain Ronzeau

Billets d’Amour est une sympathique  bande dessinée tirée du blogue de l’auteur, Romain Ronzeau.

On y trouve des tranches de vie d’un jeune couple, du point de vue du conjoint. On y trouve les thèmes et le niveau d’humour habituel de ce genre de BD sur les relations amoureuses, mais le tout est élevé par une touche de fantaisie (super héros, Dragonball) qui dynamise le tout très agréablement avec leur énergie masculine.Détail dune histoire

Quatrième de couverture

Résumé de l’éditeur

D’abord, il y a la femme. Celle qui range le linge sale de son époux, tout en le lui faisant remarquer, la puissance tatillonne incarnée. Ensuite, il y a l’amour. Les choses qui unissent et celles qui réunissent (enfiler une couette de lit à deux, par exemple). Ensemble, ça donne le recueil d’anecdotes.

Fiche descriptive

Billets d’Amour

Date de parution : 07/05/2014
ISBN : 978-2-7560-4805-5

« A Night Without Stars » (Une nuit sans étoiles) – une invasion rétro-futuriste qui tombe du ciel!

J’ai bien aimé « A Night Without Stars » (Une nuit sans étoiles), le dernier roman SF de Peter F Hamilton.  On y trouve un mélange de S-F, horreur et roman policier très intéressant.

C’est la suite de « L’Abîme au-delà des rêves », où on voit comment une société bloquée à la révolution industrielle combat une invasion extraterrestre avec un peu d’aide de l’extérieur. Ces créatures, les « Fallers », font tomber des « œufs » du ciel qui absorbent ceux qui y touchent pour les copier, afin d’infiltrer et conquérir ce monde. On peut donc assister à des scènes excitantes et bigarrées comme:

  • Des avions primitifs à hélices qui attaquent des œufs tombant du ciel (et des vaisseaux Prime!) à coup de mitrailleuses Gatling et de bombes atomiques relâchées par un générateur de wormholes.
  • Des astronautes qui utilisent des capsules de style Soyouz pour attaquer les structures extraterrestres cristallines en orbites responsables des œufs.
  • Des rescapés du Commonwealth qui utilisent leurs nano-implants et connaissances technologiques pour combattre la menace Fallers tout en se cachant de la Gestapo fanatique d’un gouvernent totalitaire de style communiste.

Ce livre s’inscrit dans la continuité de la saga du Commonwealth (débutée par « L’étoile de Pandore ») et de la trilogie du vide. On y voit une réelle convergence des thèmes, personnages et créatures, avec le retour de Paul Myo et les terribles Primes! En fait, ça ressemble à une véritable fin de cycle.

Ce que j’ai trouvé le plus intéressant était le mélange de technologie du XXe siècle avec la technologie hyper avancée des immortels du Commonwealth, la croissance accélérée d’un bébé clone jusqu’à l’âge adulte, et ces fameux Fallers qui sont aussi terrifiants qu’intelligents.

J’ai été moins captivé par l’enquête policière qui sert de trame principale, mais c’est probablement parce que je ne suis pas un fan de ce genre.
C’est néanmoins le livre que j’ai le plus apprécié de tout le cycle du Vide. Pour les débutants, je recommande tout de même de commencer par « L’étoile de Pandore ».

FICHE DESCRIPTIVE

Voici la quatrième de couverture du livre:

LIENS

« Le voyageur » – Épisode 3 de ma lecture de Kimiko aux Enfers

La visite de Kimiko et de ses parents à l’Acropole d’Athènes est interrompue par un vieux géant mystérieux puis par un violent orage. Kimiko est heureuse de pouvoir enfin retourner à son hôtel, mais… elle doit retourner braver les intempéries pour chercher son téléphone qu’elle avait malencontreusement oublié!

La nature se déchaîne, car une fissure entre le monde des dieux et celui des hommes est sur le point de s’ouvrir. Que va-t-il arriver à Kimiko alors qu’elle se retrouvera prise au milieu d’un conflit millénaire entre les dieux de l’Olympe.

Après cette lecture de la suite du chapitre 1, Thierry Gagnon, l’auteur du roman, te donne des informations sur son processus d’écriture et l’historique derrière ce projet.

Abonne-toi à la chaîne « As-tu lu » pour être informé quand la suite de la lecture intégrale de Kimiko aux Enfers deviendra disponible! 🙂

Commentaires de l’auteur

Savais-tu que le nom du dieu Prométhée signifie « Celui qui voit après », ce qui explique les visions prémonitoires qu’il reçoit dans le cours de l’histoire?

Pour en savoir plus encore, tu peux écouter mes commentaires à partir d’ici :

Comment se procurer le roman

Tu peux acheter Kimiko aux Enfers en format papier ou numérique directement de chez NUM Éditeur.

Liens

As-tu lu « Soleil froid » ? (volume 1-2)

« Soleil froid » est une de mes découvertes BD favorites de la dernière année.

Cette série de S-F d’anticipation est une sorte de Mad Max dans les alpes où les survivants d’une épidémie aviaire catastrophique côtoient des technologies d’avant-garde futuristes fermement ancrées dans la réalité.

Résumé de l’éditeur

« Un homme avance dans les vallées alpines, accompagné d’un robot de portage L2S. Il cherche un refuge, loin des terres basses infestées par un virus mortel. Jan ne se fait pas d’illusions : les trois quarts de la population humaine ont été emportés par l’épidémie. Restent quelques foyers isolés et un fol espoir, presque une légende… Celle d’un labo qui aurait trouvé un remède contre la nouvelle peste… »

Liens

As-tu lu « Ralph Azham »?

Ralph Azham est une série de BD de type « heroic-fantasy » qui transcende les clichés du genre de façon magistrale et intelligente.

Dans cet épisode, j’explique pourquoi cette série est un de mes plus grands coups de cœurs BD, pourquoi elle représente pour moi la culmination de l’œuvre de Lewis Trondheim et en quoi elle est une digne descendante de la légendaire série Donjon.

« La visite Guidée » – Épisode 2 de la lecture de Kimiko aux Enfers

dLe deuxième épisode de ma lecture de Kimiko aux Enfers est maintenant en ligne! Kimiko est prisonnière d’une visite guidée de l’Acropole qu’elle ne peux fuir sous peine de faire face à la colère paternelle! Va t-elle réussir malgré elle à apprendre quelque chose du baratin du guide patriotique?

C’est incontestablement une histoire à ne pas manquer!

Commentaires de l’auteur

Savais-tu que durant les 20 ans qu’a pris l’écriture de ce premier roman, Kimiko a passé par trois types de lecteurs de musiques avant qu’elle se retrouve avec son fameux téléphone?

Pour en savoir plus encore, tu peux écouter mes commentaires à partir d’ici:

Comment se procurer le roman

Tu peux acheter Kimiko aux Enfers en format papier ou numérique directement de chez NUM Éditeur.

Liens

As-tu lu « Le trône de fer » (A Game of Throne) ?

« Une série fantastique pour ceux qui n’aiment pas ou qui se méfient du fantastique… »

Pour ma première chronique littéraire vidéo, j’ai choisi de vous parler de la monumentale série de romans de George R. R. Martin ainsi que sur son adaptation en série télévisée par HBO.
Ce fut mon premier tournage vidéo, donc j’espère qu’il vous plaira.

À propos du lieu de tournage

Cette capsule vidéo fut tournée en août 2017 lors de mes vacances en Ontario. Nous étions allés au parc Sandbanks près du lac Ontario, célèbre pour ses plages de sable fin. Nous avions choisi de nous héberger à un B & B appelé « The Red Barns» (les granges rouges) situé dans la ville de Picton, à quelques minutes en voiture du parc. Nous avons tellement aimé notre séjour que j’ai choisi de le prendre comme décor pour cette vidéo.

À propos de As-tu lu?

À travers les vidéos de la chaîne As-tu lu?, Thierry te parle de ses romans et bandes dessinées favoris et te lit des passages de ses propres romans.